La médiation cinéma jeune public // Journées professionnelles #2

Dans une société où les images sont incontournables et constituent une part essentielle de la vie culturelle des jeunes, il est indispensable d’accompagner les nouvelles pratiques culturelles. Le cinéma (en tant qu’art et objet culturel) a un rôle fondamental à jouer pour interroger et analyser la multiplicité de ces images.

L’action pédagogique est donc au cœur des problématiques actuelles d’un certain nombre de salles de cinéma. Les professionnels de l’éducation à l’image ont une mission essentielle de transmission des enjeux du septième art pour permettre aux jeunes publics de construire leur cinéphilie.

Dans un secteur professionnel qui ne dispose pas de formation théorique et professionnelle initiale, dans lequel les acteurs viennent d’horizons divers et où ils apprennent souvent de leurs expériences, sur le tas, la formation continue, le questionnement des pratiques professionnelles et le partage d’expériences sont les piliers fondamentaux de la professionnalisation de ses acteurs culturels.

Les Doigts Dans La Prise a pour vocation d’accompagner cette professionnalisation, par son expertise et sa dimension collective d’acteurs de terrain.

Au programme

Les très jeunes spectateurs de cinéma

L’analyse filmique pour les nuls

Atelier Cinémant : un travail collaboratif autour de la manipulation et du montage d’images plastifiées

Atelier Cinétract, pour une résistance poétique

Atelier Débats

Point d’actualité sur le statut d’animateur jeune public

Conditions de participation et d’inscription

La formation s’adresse aux professionnels des salles de cinéma franciliennes en charge de l’accueil des jeunes publics (animateurs, médiateurs jeune public, chargés d’action culturelle, projectionnistes…) ou d’associations cinématographiques travaillant en zone prioritaire de la politique de la ville en Ile-de-France (http://sig.ville.gouv.fr/).

30 participants

Coût

250 euros TTC par stagiaire pour les deux journées